Les meilleurs sportifs des Antilles

Les meilleurs sportifs des Antilles

Ils sont Guadeloupéens ou Martiniquais, nés en métropole ou aux Caraïbes, et ils ont porté très haut les couleurs de la France. Retrouvez en images les plus grands champions antillais.

Lilian Thuram

Impossible d'oublier ses deux buts en demi-finale du Mondial 98 contre la Croatie. Champion du Monde puis champion d'Europe avec la France, le Guadeloupéen détient l'un des plus beaux palmarès de l'Hexagone. Recordman des sélections (142) chez les Bleus, il a été contraint de prendre sa retraite en juillet 2008 suite à un problème cardiaque.

Thierry Henry

Fils d'un père guadeloupéen et d'une mère martiniquaise, lui aussi fait partie de la génération dorée France 98. Mais c'est probablement en Angleterre avec son club d'Arsenal qu'il s'est définitivement fait un nom au panthéon du football. Soulier d'or européen en 2004 et 2005, meilleur buteur de l'histoire des Gunners, meilleur buteur de tous les temps en équipe de France... Qui dit mieux ?

Laura Flessel

La Guadeloupéenne a dominé l'escrime féminine durant la dernière décennie. Championne d'Europe, double championne olympique, quintuple championne de France, sextuple championne du monde... Du bout de son épée, la "Guêpe" a fait mouche dans toutes les compétitions et a remporté tous les titres possibles.

Fabrice et Jérôme Jeannet

Epéiste comme Laura Flessel, les frères martiniquais Fabrice (à gauche) et Jérôme Jeannet ont également l'un des plus beaux palmarès de l'escrime française. Entre 2004 et 2008, ils ont régné sans partage avec trois titres mondiaux et deux médailles d'or aux JO d'Athènes et de Pékin en épée par équipe.

Pascal Gentil

Son truc à lui, ce sont les coups de pieds volants. A 35 ans, le Martiniquais a dominé le taekwondo français pendant une décennie avec pas moins de 13 titres nationaux, 3 championnats d'Europe et 2 médailles de bronze aux JO de Sydney et d'Athènes. Il a pris sa retraite après un dernier sacre aux championnats de France en février 2009.

Marie-José Pérec

Sa sortie rocambolesque aux JO de Sydney en 2000 et les trois années de galères qui ont suivi ne peuvent faire oublier son fantastique palmarès. Spécialiste du 400 mètres, la "Gazelle" de Basse-Terre (Guadeloupe) a tout gagné. En 1996, aux JO d'Atlanta elle réalise même le doublé sur 200 et 400 mètres, devenant au passage le premier athlète (hommes et femmes confondus) à remporter deux titres olympiques consécutifs sur 400 mètres.

Chistine Arron

Elle aussi est une sprinteuse guadeloupéenne. En 1998, aux Championnats d'Europe de Budapest, elle décroche l'or en individuel sur 100 mètres et l'or par équipe sur 4x100 mètres. Elle établit alors le record d'Europe et devient la 3ème femme la plus rapide de tous les temps avec un chrono de 10'73.

Ronald Pognon

Egalement sprinteur de 100 mètres, le Martiniquais Ronald Pognon est le premier Français à être descendu en dessous des 10 secondes (9'99 à Lausanne en 2005). Aux Mondiaux d'Helsinki en 2005, il remporte la médaille d'or du relais 4x100 mètres.

Nicolas Anelka

Lui aussi court très vite. Mais il a préféré les terrains de foot aux pistes d'athlé. A 29 ans, ce fils de Martiniquais a déjà joué pour les plus grands clubs (Arsenal, Real Madrid, Liverpool). Aujourd'hui à Chelsea, Nicolas Anelka enfile les buts et affole les compteurs de Premier League.

Didier Dinart

Né à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le pivot de l'équipe de France de handball est considéré comme le meilleur défenseur au monde. Son palmarès est éloquent : médaillé d'or à Pékin, champion du monde en 2001 et 2009, champion d'Europe en 2006, vainqueur de trois Ligues des champions, de cinq championnats de France et de cinq coupes de France. Didier Dinart évolue actuellement en Espagne à Ciudad Real.

Coralie Balmy

Voici une petite nouvelle dans le grand bassin de la natation française. A 21 ans, la Martiniquaise Coralie Balmy est déjà double championne de France sur 400 et 800 mètres. Aux championnats d'Europe 2008 à Eindhoven, elle est couronnée avec le relais 4x200 mètres nage libre, remporte l'argent sur 400 mètres et s'adjuge la 5ème meilleure performance de tous les temps (4'04"15).

Gaël Monfils

Avec Tsonga, Simon et Gasquet, il fait partie de la nouvelle génération prometteuse du tennis français. Fils d'une mère martiniquaise et d'un père guadeloupéen, "La Monf", 22 ans, a terminé l'année 2008 à la 14ème place du classement ATP.

Jean-Marc Mormeck

Boxeur de l'année en 2005, le Guadeloupéen Jean-Marc Mormeck est devenu le premier Français depuis 1957 à unifier les deux ceintures mondiales des lourds-légers WBA-WBC (le 4 avril 2005 au Centrum Center de Worcester, Grande-Bretagne).

Joël Abati

Originaire de Fort-de-France, en Martinique, l'arrière droit de l'équipe de France de handball est considéré comme un des meilleurs à son poste. Evoluant à Montpellier, Joël Abati possède un palmarès exceptionnel : médaillé d'or à Pékin, champion du monde en 2001 et 2009 et champion d'Europe en 2006.

Teddy Riner

La France du judo a connu David Douillet. Depuis 2008, elle découvre Teddy Riner, un géant de 2 mètres arrivé tout droit de Pointe-À-Pitre. A même pas 20 ans, le Guadeloupéen écrase tout sur son passage et a déjà remporté presque tous les titres. Seule ombre au tableau, sa médaille de bronze aux JO de Pékin. L'or attendra Londres en 2012.

Mickael et Florent Pietrus

Les deux frères basketteurs sont nés en Guadeloupe, aux Abimes. Si Mickael (au centre) évolue aux Orlando Magic et Florent (à droite) à Valence, tous les deux se retrouvent pendant les matchs de l'équipe de France.

Ronny Turiaf

Encore un Français évoluant en NBA ! L'ailier d'Oakland évolue aux Golden State Warriors depuis cet été, mais fréquente les parquets américains depuis 2001. Originaire de Robert, en Martinique, Ronny Turiaf a été finaliste du championnat américain l'an passé avec la mythique équipe des... Los Angeles Lakers !

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site